EXPOSITION Floralies

Si vous le souhaitez, vous pouvez visiter les salles d’expositions
« Ouvert à tout public même pendant les horaires de couvre-feu ».

L’entrée est gratuite et pour le plaisir de vos yeux, profitez-en ! Bonne visite à toutes et à tous.

Pour vous aider, je vous ai mis une capture d’écran, en vous servant du plan en bas à gauche il vous sera aisé de vous y promener.

Voici le lien, patientez le temps du téléchargement (très court) EXPOSITION Floralies
https://www.artsteps.com/view/602ef2e99a1ac11d8479ad1a

Couper c’est cadrer.

Le décalage de la prise de vue d’une partie d’un objet, fleur, insecte vient donner une autre dimension à ce que l’on a envie de montrer, le détail fait aussi partie de la photographie et parfois même donne plus de relief et nous fait entrer au centre du cliché.

L’amaryllis.

Le mimosa.

Sous le soleil de Juillet.

Il s’agit du Couvent des Visitandines. A Crémieu dans l’Isère au sud de Lyon.
Sainte Jeanne de Chantal (grand-mère de Madame de Sévigné) fut à l’origine de la fondation de l’ordre (Ordre contemplatif portant assistance aux pauvres et aux malades). Le couvent fut fondé en 1627 par des religieuses d’Annecy, la construction a débuté en 1632 et s’est achevé plus d’un demi-siècle plus tard en 1684. A la révolution le couvent est déserté par les religieuses et les bâtiments sont achetés par la municipalité. De 1823 à 1864 les locaux seront occupés par un hôpital. Le couvent abrite une apothicairerie dont les boiseries datée de 1715 et la collection de pots faïences sont classées .
Le couvent est inscrit à l’Inventaire général du Patrimoine culturel depuis 1995

L’amaryllis.

Sa première floraison de l’année bien au chaud dans la véranda ou la lumière est présente, à favorisé sa croissance et son développement. Dans quelques jours elle sera à l’apogée de sa floraison, un spectacle à ne pas manquer pour un œil averti.