La photo d’un soir.

Pour garder un souvenir de la réalisation d’une spirale sur un fond verdoyant que le soleil prend plaisir à traverser.
C’est l’ascension du coquillage collé à la paroi sur une feuille de pommier. L’escargot s’est tapis tout au fond pour garder sa fraîcheur malgré la chaleur extérieure. Il est dans cet univers de calme et de douceur que personne ne viendra le déranger dans son logis. Il a aussi rentré ses cornes pour les avoir bien à l’abri de ce début de canicule.
Et dès le soir venu, il va s’étirer et lentement, sortir de la fournaise dans laquelle il était plongé. Puis d’un pas lent redescendra vers des herbes fraîches la nuit venue, aller s’étirer en emportant sa maison vers un havre d’humidité pour pouvoir enfin se délecter de cette bienfaisance, laissant derrière lui l’empreinte visqueuse et blanchâtre de sa traînée dans les herbes folles que seul un rayon de lune éclairera.

Et en cette fin de soirée, je viens vous souhaiter une très bonne journée pour demain.

20 réflexions sur “La photo d’un soir.

  1. Bonjour Christian, ton texte est une belle poésie pour ce joli escargot sur la feuille. Sa coquille éclairée par la lune est magnifique. Petit escargot et tout mignon. Merci pour l’enchantement de ta photo.
    Bon week-end avec mes amitiés.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s