Sous le soleil de Juillet.

Il s’agit du Couvent des Visitandines. A Crémieu dans l’Isère au sud de Lyon.
Sainte Jeanne de Chantal (grand-mère de Madame de Sévigné) fut à l’origine de la fondation de l’ordre (Ordre contemplatif portant assistance aux pauvres et aux malades). Le couvent fut fondé en 1627 par des religieuses d’Annecy, la construction a débuté en 1632 et s’est achevé plus d’un demi-siècle plus tard en 1684. A la révolution le couvent est déserté par les religieuses et les bâtiments sont achetés par la municipalité. De 1823 à 1864 les locaux seront occupés par un hôpital. Le couvent abrite une apothicairerie dont les boiseries datée de 1715 et la collection de pots faïences sont classées .
Le couvent est inscrit à l’Inventaire général du Patrimoine culturel depuis 1995