La petitesse et l’étroitesse.

Se dorant la pilule au soleil et recherchant je ne sais quel petit puceron pour en faire son repas, la coccinelle sur la feuille du pommier se sent très à son aise, le dos chauffé par les rayons du soleil. Elle se complaît à lézarder. Il faut dire que c’est une des rares que j’ai pu voir cette année. Elles sont en cours d’extinction de l’espèce, qu’il est fort rare d’en trouver de nos jours et plus encore en ce mois d’octobre.

Quand à lui, Monsieur n’a pas pu trouver mieux de se mettre en équilibre sur une minuscule branche, coincé par une autre, où il avait mille peines à ouvrir ses ailes dentelées pour les déployer. Dans sa beauté, je me suis permis de l’approcher de très près. Sans doute m’a-t-il vu que si bien, il à réussi à reprendre son envol pour se rendre dans un endroit plus paisible.

Cette fin de journée a donné un ciel presque sans nuages, que seules les branches des arbres et la cime des maïs géants viennent rayer cette uniformité, dans le soir couchant à la fois coloré de bleu et teinté de rose, l’astre du jour ayant déjà disparu.

15 réflexions sur “La petitesse et l’étroitesse.

  1. l’automne est une si belle saison, propice à la photo ! si je peux me permettre je me suis aperçue que lorsque les sujets risquent de sortir « un peu flous » de près, il est préférable de moins zoomer à la prise et de zoomer en retraitement de la photo ! je fais souvent ça pour mes photos de lune entre autres et j’ai, du coup, de bonnes surprises……
    Bonne journée Christian

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Hélène, il est très juste pour le flou, j’avais mis pour la coccinelle une dioptrie +2, et comme je me suis trouvé assez près, le flou de bougé est considérable et comme je n’avais pas mis le trépied, ça se voit sur la photo.
      En tout cas je te remercie de ta très juste remarque que je prends comme une juste observation. Merci
      Bonne journée à toi aussi Hélène. Amitiés.

      Aimé par 1 personne

    1. Comme tu le dis Patrick, je ne penses pas que ce soit normal. Il est depuis plusieurs années des hivers qui deviennent de moins en moins rigoureux et je penses que c’est du au fait que le désert du Sahara avance sur la France petit à petit, un phénomène du à une déviation des pôles Nord et Sud.
      Je te souhaite une agréable journée. Amitiés et merci pour ton commentaire.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s