Le duo.

À peine posés, c’est le moment de la dégustation sur le buddleia, ils ne restent pas très longtemps au même endroit, chaque fleur est passée au crible et le nectar retiré jusqu’à épuisement de celle-ci. Guêpes et abeilles participent à l’opération, puis il ne restera plus rien de cette fleur aux tons si doux. Ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé l’arbre à papillons.

En période de chaleur estivale, ils font un ballet tournoyant tout autour, un peu avant les plus fortes chaleurs du jour. Un spectacle un peu étourdissant car chaque insecte veut avoir le plus possible de sa part de gâteau. Je trouve que par rapport à l’an passé, ils commencent à se raréfier d’un été sur l’autre, les pesticides en seraient-ils la cause ? Il en va de même pour les libellules que l’on trouve au bord des chemins très humides.

Une réflexion sur “Le duo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s