Ô rage.

Le soleil se couchant embrasa le ciel d’une couleur rouge orangée, un peu plus tard dans l’avancée de la nuit, les grondements commencèrent à se faire entendre. Les éclairs zébraient les cieux chargés de nuages noirs, puis la pluie commença à tomber.
Ce fut, au bout de quelques instants des torrents de pluie qui se déversaient dans les allées du jardin et les gouttières ne fournissaient pas, l’eau passait par dessus.
Cette situation dura une bonne partie de la nuit, ce matin le calme est revenu, un ciel couvert et nuageux laisse tomber la pluie pour sans doute la journée.
Un avertissement pour ne pas quitter le confinement, peut-être, mais qui sait, l’homme n’est pas le maître des éléments.
Dans la tiédeur de la soirée d’hier en quelques minutes j’ai pu alors faire ces clichés de ces nigelles de Damas, sans doute ce matin auront mis un genou à terre devant la puissance des éléments.

Cliquez pour agrandir.

12 réflexions sur “Ô rage.

  1. Je veux bien voir un avertissement dans ce déchainement des éléments, prudence nous dit le ciel.
    Beau texte et jolies photos, les nigelles s’en remettront et ton jardin n’en sera que plus beau.
    Bon dimanche Christian.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s