Hé oui, des fois ça pique.

Bien que le chardon que l’on nomme « chardon des prés » soit considéré comme une mauvaise herbe, d’autres peuvent être employés comme plante ornementale. C’est le cas de l’Onopordom ou « chardon aux ânes ». Cette plante bisannuelle aux feuilles duveteuses grisées peut atteindre 3 mètres de haut. Le chardon bleu (Eryngium alpinum), appelé panicaut, est également couramment utilisé. Il pousse naturellement dans les Alpes et se reconnaît à ses tiges bleues et ses inflorescences épineuses.
Certaines variétés de chardons, comme le chardon-Marie, ont des vertus phyto-thérapeutiques. Il est notamment utilisé pour traiter les pathologies qui touchent le foie et permet une meilleure fluidification du sang. Le chardon-Marie est donc comestible et son utilisation en cuisine connaît un regain d’intérêt. Mais ces plantes ne sont pas utiles qu’à l’homme, les chardons panicauts sont également très nectarifères et attirent de nombreux insectes pollinisateurs, en particulier les papillons.

4 réflexions sur “Hé oui, des fois ça pique.

  1. Les Chardons, quels qu’ils soient sont magnifiques et les insectes ne s’y trompent en effet pas.
    Il n’existe aucune mauvaise herbe, pas plus que d’animaux nuisibles, ce sont juste des « choses » qui dérangent l’Homme.
    Hier soir, j’ai regardé le film « Un jour sur Terre », que je n’avais pas revu depuis longtemps, et je me suis dit que nous habitions l’endroit le plus fantastique qui puisse exister et que nous ne le réalisons pas. C’est bien pourquoi nous n’avons de cesse de le détruire.
    Bonne journée Christian

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s