Près de la mangeoire

Pour se prémunir du froid hivernal, les oiseaux ressentent le besoin d’obtenir un apport en graisse et graines. Ces instants sont propices à toutes sortes de cabrioles, les envols et atterrissages sont nombreux. la première a fait le mot à ses copines et c’est en bande qu’elles viennent prendre leurs repas.
Les voltiges aériennes sont nombreuses tel l’enchaînement d’un ballet, seule la musique est absente, mais qu’importe, il est un délice de voir ces si jolies mésanges tourbillonner autour de leur restaurant ouvert à toute heure. Parfois au pied de l’arbre, un rouge-gorge vient aussi leur tenir compagnie, bien que ne se nourrissant que d’insectes, alors c’est la joie de voir ce petit monde minuscule ainsi réuni.

8 réflexions sur “Près de la mangeoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s